Consulter le répertoire OU le moteur de recherche


Origines du répertoire


par Gérald Arbour


La compilation de données pour les ponts de bois couverts existants ou disparus au Québec sur un support  informatisé remonte à 1981.  Elle est basée sur le système de numérotation développé par the National Society for the Preservation of Covered Bridges (NSPCB), un organisme américain fondé en 1950 dans le but de promouvoir cet héritage architectural. The NSPCB publie depuis 1956 The World Guide to Covered Bridges (WG).


Au Québec, la Société québécoise des ponts couverts inc. (SQPC), fondée en 1981, faisait ses premiers pas dans les domaines de la recherche et de la mise en valeur des ponts couverts présents sur le territoire. La SQPC s'est donc inspirée de ce qui existait en adoptant le modèle de classification américain. Les différentes éditions du WG ont été la première source de renseignements. Par la suite, les photos de famille, les livres consacrés à un 50e ou 100e anniversaire d'un village et l'Internet ont été mis à contribution.


La numérotation utilisée comprend 6 chiffres. Les deux premiers (61) sont permanents et identifient le Québec.  Les deux suivants (01) sont pour le comté. Dans ce cas-ci, Abitibi-Est. La liste des comtés (75 à l'époque) est celle de la carte électorale de 1963. Il est entendu que les frontières des comtés ont été modifiées à maintes reprises depuis. Par contre, ils ont été maintenus dans la classification. Par exemple des ponts répertoriés dans le comté de Matane ou ceux du comté de Matapédia seraient aujourd'hui dans la circonscription électorale de Matane-Matapédia. Jusqu'à la prochaine refonte. Les informations sont suffisamment précises (canton, village, rivière) pour que l'utilisateur puisse tout de même situer géographiquement le pont décrit. De nos jours le numéro sert principalement à distinguer les ponts entre eux. Finalement, les deux derniers numéros identifient le pont dans le comté, selon son ordre d'inscription. La lettre P indique un pont mi-hauteur. Dans le présent répertoire, les lignes ombragées sont pour les ponts couverts encore en place.


Il était primordial pour la SQPC d'obtenir un portrait le plus fidèle possible de la distribution de ces ponts sur le territoire, des types de structures érigées et de leur durée de vie. Monsieur Pierre Duff a crée ce répertoire et il a entrepris d'y inscrire les données fournies par les membres et les chercheurs associés à la SQPC. Au fil des ans, 8 versions de ce répertoire ont été éditées, la somme des informations recueillies justifiant une nouvelle parution. Plus tard, Jean-Marie Beaujean succédera à Pierre Duff  pour la gestion de la liste jusqu'à la dissolution de la Société québécoise des ponts couverts en 2002.


Les principaux chercheurs associés à ce répertoire, Gérald Arbour et Gaétan Forest, détenteurs des données, ont poursuivi les recherches et, après plus de 12 ans depuis la dernière mise à jour, il est opportun de présenter le fruit de ce travail. Le site Internet dédié aux ponts couverts est un outil pratique et accessible pour servir de véhicule à cet instrument de référence.


Cette liste est incomplète et comporte assurément des erreurs attribuables à des informations orales difficiles à vérifier ou d'autres, parfois contradictoires. Dans tous les cas où vous posséderiez de l'information susceptible de parfaire ce document, n'hésitez pas à contacter le webmestre.


Cliquer ici pour accéder au répertoire


Cliquer ici pour utiliser le moteur de recherche